Cette résidence est structurée en deux sessions d’une semaine chacune distantes de six mois avec des rendus intermédiaires, en immersion dans un cadre favorisant l’écriture et le collectif. La première session a eu lieu à l’automne 2021 à Paris à la Maison des Auteurs de la SACD ; la seconde se déroulera en septembre 2022 à Nancy.

La thématique des héroïnes

Partant du constat que les personnages féminins sont souvent sous-représentés à l’écran et sous-développés en écriture, la grande majorité des films échouant au fameux test de Bechdel selon lequel il doit y avoir dans un film au moins deux femmes, qui parlent ensemble, et qui parlent de quelque chose qui est sans rapport avec un homme, le but de l’atelier était de développer des projets dont le personnage principal est une femme, et dont l’objectif n’est pas de trouver un homme.

Les objectifs de la résidence

  • Développer l’écriture d’un projet de premier ou deuxième long métrage cinéma ;
  • Profiter du suivi personnalisé d’un consultant et des retours des autres scénaristes participant au workshop, pour notamment apprendre à différencier l’intrigue du sujet, à caractériser des personnages et à structurer un scénario ;
  • Bénéficier d’une masterclass sur la dramaturgie ;
  • Utiliser le pitch comme outil de travail pour apprendre à raconter son film et à aller à l’essentiel.

Les projets

Avec l’appui des consultantes Nadja Dumouchel et Laure Desmazières, 6 projets cheminent actuellement :

  • Césarée magnifique d’Anne Laure Huet,
  • Au temps des armes de Manuel Billi,
  • Les filles sauvages Solène Brunstein,
  • En maison Dieu de Jeanne Alamercery,
  • Louise Bourgeois de Lauriane Mège,
  • Sans transition d’Anastasia Feuillet.