Filles de joie

Pour son dernier long métrage, le réalisateur Belge Frédéric Fonteyne a à nouveau collaboré avec Anne Paulicevich, et s’est entouré d’un casting 100% féminin composé de Sara Forestier, Noémie Lvovsky et Annabelle Lengronne.
Ce projet, en coproduction franco-belge, a été soutenu par la Région Grand Est (en partenariat avec le CNC) et accompagné par le Bureau d’accueil des tournages de l’Agence culturelle.

Filles de Joie © Versus Production
Filles de Joie © Versus Production

Fiche technique

Réalisation : Frédéric Fonteyne
Scénario : Anne Paulicevich
Format : long-métrage, 90’
Production : Les Films du Poisson / Versus
Distribution : KMBO
Sortie : prochainement
Comédiens : Noémie Lvovsky, Sara Forestier, Annabelle Lengronne, Salomé Dewaels
Principaux lieux de tournage en Grand Est : Nancy (54)

Synopsis

Synopsis : Axelle, Dominique et Conso partagent un secret. Elles mènent une double vie. Elles se retrouvent tous les matins sur le parking de la cité pour prendre la route et aller travailler de l’autre côté de la frontière. Là, elles deviennent Athéna, Circé et Héra dans une maison close. Filles de joie, héroïnes du quotidien, chacune se bat pour sa famille, pour garder sa dignité.

Casting

Noémie Lvovsky, scénariste, réalisatrice et actrice française, réalise son premier long-métrage, "Oublie-moi" en 1995. Elle a obtenu en 2000 le prix France Culture de la Meilleure réalisatrice de l’année au Festival de Cannes avec son film "La vie ne me fait pas peur". Elle a récemment reçu le Prix SACD en 2018. En parallèle, elle joue dans plusieurs longs-métrages et est nommée six fois au César de la meilleure actrice dans un second rôle notamment pour ses rôles dans "Camille redouble" réalisée par elle-même ou "La Belle saison" de Catherine Corsini. Dans ce film elle est entourée de Sara Forestier, actrice et réalisatrice française révélée grâce à son rôle dans "L’Esquive" d'Abdellatif Kechiche, qui lui vaut le César du meilleur espoir féminin en 2004. En 2010 elle tenait le rôle principal dans "Le Nom des gens" de Michel Leclerc pour lequel elle décroche le César de la meilleure actrice. A leurs côtés, Annabelle Lengronne. L’actrice française, d’abord adepte de théâtre, se tourne vers le cinéma vers 2011. On l’a notamment vue dans "La Fine Equipe" avec William Lebghil et on l'a retrouvée récemment dans un rôle secondaire dans "Jusqu’ici tout va bien" de Mohamed Hamidi. Enfin, avec elles, évolue Salomé Dewaels. L’actrice belge a débuté sa carrière au cinéma dans "Une mère" de Christine Carrière et récemment, elle a joué dans "Pour vivre heureux" de Dimitri Linder et Salima Sarah Glamine.

 
{{ props.message }}