Les interlocuteurs et interlocutrices

Si la réalisation tient souvent le devant de l’affiche, c’est toute une équipe qui participe au processus de création d’un film. De la préparation à la post-production, plusieurs corps de métiers conjuguent leur savoir-faire et leur technique. Pendant le tournage et sa préparation, c’est le régisseur ou la régisseuse générale, voire le directeur ou la directrice de production, qui seront les interlocuteurs privilégiés des élus ou techniciens de la commune.
Les personnes en charge de la réalisation et du repérage seront quant à eux rencontrés lors des premières étapes de recherche de décors.

Réalisateur, réalisatrice.

Également appelé(e) metteur ou metteuse en scène, il s’agit de la personne en charge de la direction et de la fabrication du film, investie à la fois dans l’écriture et la technique.
Son cœur de métier est de déterminer les aspects visuels et dramatiques du film à partir d’un scénario, mais consiste aussi à participer à la préparation, aux castings, aux repérages, au tournage et à la postproduction, ainsi qu’à la promotion. Lors du tournage, son rôle, central est d’assurer la mise en scène et la direction des acteurs et actrices, ainsi que de l’équipe technique.

Assistant ou assistante de réalisation

Sa principale mission est l’élaboration du plan de travail : après une lecture attentive du scénario, le script est dépouillé, chaque séquence est analysée pour en déterminer tous les besoins, et les éléments sont repris dans une fiche technique contenant les indications concernant les personnages, les décors, les costumes, les éclairages. Un plan de travail pour chaque corps de métier est ainsi élaboré.
Il ou elle détermine aussi le nombre et l’ordre des scènes à tourner, ordonne le déroulement des journées de tournage, assure la direction du plateau, et veille à ce que les dispositifs d’hygiène et de sécurité soient mis en place, en concertation avec les responsables d’équipe et le directeur ou la directrice de production.

Directeur ou directrice de production

Lors de la phase de pré-production, son rôle est d’établir les devis, et de participer à la sélection de l’équipe.
Il lui faut ensuite établir le devis de fabrication du film, qui représente un compromis entre la volonté de l’équipe créative (le scénario, l’histoire imaginée) et celle de la production, et nécessite des négociations avec des intervenants en vue de faire baisser certains coûts, matériels ou humains.
Sur le tournage, il ou elle représente souvent la production, et gère le quotidien en résolvant les problèmes notamment matériels et financiers et en veillant à la cohésion d’équipe, au respect des horaires, des règles d’hygiène et de sécurité, et en transmettant au producteur ou à la productrice les demandes de redéploiement budgétaire après avoir évalué les possibles dépassements.
Une fois le tournage terminé, il lui faut convoquer les différentes personnes qui se chargeront de la postproduction : synchronisation, mixage…

Régisseur ou régisseuse général(e)

En charge avec son équipe de la gestion administrative et logistique des autorisations de tournage, du transport, de l’hébergement, de la restauration et du matériel, il s’agit bien souvent de la première personne à arriver sur le plateau, et de la dernière à en partir.
Collaborant étroitement avec le directeur ou la directrice de production pendant le tournage mais également avant pour le repérage des décors, c’est aussi elle qui sera en lien le plus souvent avec la commune lors de l’accueil de tournages.

Repéreur ou repéreuse

Historiquement effectuée par les assistants et assistantes de réalisation, les régisseurs et régisseuses voire même par des stagiaires, l’activité de repérage de décors s’est développée et est devenue un métier à part entière et reconnu.
Aujourd’hui, c’est donc principalement à ces repéreurs et repéreuses que les gestionnaires de sites ont à faire. Leur œil aguerri permet d’identifier immédiatement les avantages et les inconvénients d’un lieu.

Chef décorateur ou cheffe décoratrice

Au cinéma, il ou elle prend en charge la création des décors, et est responsable de tous les aspects esthétiques, techniques, matériels et budgétaires les concernant, en respectant des contraintes imposées par les gestionnaires du site.
L’équipe déco travaille en amont du tournage à la préparation des décors et en aval à leur remise en état.

Scripte

Membre de l’équipe mise en scène, avec le réalisateur ou la réalisatrice et son assistant(e), le ou la scripte, après une analyse en profondeur du scénario, fournit un minutage et assure son suivi pendant le tournage. Responsable de la cohérence et de la continuité du film, il ou elle épaule le réalisateur, et veille à faire assurer les justes raccords entre séquences et plans, afin que le montage puisse s’effectuer sans problème.

L’équipe image

L’équipe image est composée du chef opérateur ou de la cheffe opératrice, responsable de la lumière comme du cadre, et des assistants et assistantes caméra. Ils utilisent la caméra et le matériel optique. L’équipe image collabore essentiellement avec l’équipe mise en scène, machinerie et électro.

L‘équipe machinerie

Le chef ou la cheffe machiniste actionne le fameux clap en début et fin de prise servant à identifier les rushes et raccorder le son à l’image au montage, est responsable de la caméra et de la sécurité sur le plateau, et s’occupe de toutes les installations lourdes ainsi que de leur manipulation. L’équipe machinerie est souvent composée du ou de la chef(fe) machino et d’un ou une assistant(e).

L’équipe électro

L’équipe électro, comme on la nomme sur le plateau de tournage, est composée d’un ou d’une chef(fe) électro et d’un ou plusieurs électriciens et électriciennes. Chargée de l’éclairage et des raccordements électriques, lui revient ainsi la charge de réaliser sur le plateau les plans lumières imaginés par l’équipe image.

L’équipe son

L’équipe son se compose d’un(e) ou deux perchistes qui réalisent la prise de son sur le plateau, et d’un(e) ingénieur(e) du son responsable du rendu, qui peut aussi assurer le mixage sonore en postproduction.

Le ”HMC”, habillage-maquillage-coiffure

Le département Habillage, Maquillage et Coiffure s’occupe de la préparation de tous les comédiens et comédiennes. L’installation des postes de travail et des loges demande parfois une surface importante, s’il s’agit d’un film d’époque par exemple, et nécessitera des lieux annexes aux décors : les salles communales sont souvent des solutions pratiques si elles se trouvent à proximité.

Producteur délégué ou productrice déléguée

Responsable du film sur les plans financiers et juridiques, de son financement depuis son initiation jusqu’à son terme, il ou elle gère également les relations avec les coproductions (chaînes de télévision, autres producteurs).

Producteur exécutif ou productrice exécutive

Dans le cas d’un film étranger, notamment américain, c’est lui ou elle qui représente la société de production en France, valide le budget, en suit l’exécution, assure une coordination permanente avec les commanditaires restés dans le pays d’origine et veille à l’exécution de toute nouvelle instruction de ces derniers.

Témoignage

Jérôme Petit, ingénieur du son, basé à Reims.

Retour sur le tournage du court métrage Show à Reims (51), 2019.

“Une équipe de tournage est très hiérarchisée, nous sommes tous en lien, de l’assistant déco au réalisateur mais chacun a son rôle.”

“Dans le milieu du cinéma et de l’audiovisuel, tout passe par Paris, c’est très centralisé. J’y ai vécu cinq ans, mes coordonnées circulent, on me contacte pour travailler sur des tournages. Mais j’ai aussi un réseau régional. Je suis référencé par le Bureau d’accueil des tournages sur la base des techniciens régionaux. Pour le court métrage Show, tourné à Reims, j’ai fait des repérages à vélo. Nous étions une équipe d’une vingtaine de personnes, majoritairement des gens du coin. Il est extrêmement rare de pouvoir être chez soi pendant un tournage. Le soir, je rentrais à la maison, c’était agréable de pouvoir se reposer, d’avoir une vie personnelle malgré les horaires à rallonge. Je prenais quand même mes repas avec l’équipe, pour ne pas être coupé de la dynamique. Car en tournage, on est dans une énergie collective, à se retrouver tous, ailleurs, avec un même objectif. C’est très fort et le déplacement donne de la cohésion au groupe. Quand j’étais plus jeune, j’aimais cette ambiance un peu colonie de vacances. Cette convivialité est possible parce qu’une équipe de tournage est très hiérarchisée, nous sommes tous en lien, de l’assistant déco au réalisateur mais chacun a son rôle. Pour bloquer une route, demander qu’une ventilation ou une sonnerie soit interrompue parce qu’elle me gêne, tout passe par le régisseur. Il est l’interlocuteur des autorités locales. Il ne faut pas perturber l’organisation, ne pas court-circuiter le métier des autres, question d’efficacité, de suivi. Car le temps est compté sur un tournage. De notre côté, on n’oublie pas qu’on perturbe le quotidien des gens qui vivent là, en intérieur ou en extérieur. C’est leur lieu de vie, il faut être respectueux. Les habitants se montrent curieux, souvent impressionnés, ils aiment regarder, échanger avec l’équipe, se photographier avec un comédien. Parfois, on les dérange, on fait du bruit jusque tard le soir. C’est délicat mais les riverains sont compréhensifs quand, dès le départ, on a établi un bon contact, pris le temps d’expliquer notre activité. Que ce soit chez soi ou à l’autre bout du monde, un tournage c’est une super aventure humaine. L’année dernière, j’ai travaillé avec Supermouche Productions, localisée à Épinal. Je suis allé tourner aux Comores, j’ai vécu des moments inoubliables avec des familles là-bas qui nous logeaient. Au-delà du travail, un tournage permet le voyage, les rencontres, cela ouvre des portes. C’est une manière d'accéder aux coulisses, aux coins, recoins. On découvre un monde, même chez soi. À Reims, lors du tournage d’un documentaire, je me suis retrouvé au sous-sol de la cathédrale, habituellement fermé au public et l’archéologue présentait ses recherches in situ.”

Léo Pignaud
Chargé du Bureau d’accueil des tournages / territoire champardennais
Tél. : 06 21 24 73 56
Johann Gretke
Chargé du Bureau d’accueil des tournages / territoire lorrain
Tél. : 06 89 94 07 44
Michel Woch
Chargé du Bureau d’accueil des tournages / territoire alsacien
Tél. : 06 10 49 00 14
{{ props.message }}